Infos monde du travail

novembre 2016 :

Au boulot maman, après l’accouchement    lien-abonne
Les délais, mon congé, je le donne quand ? Ai-je droit à un congé maternité payé ? Montant de l’allocation ? durée de celle-ci ? Et l’allaitement lors de la reprise du travail ?
Complément sur document suivant.

Grossesse, un ventre rond bien assuré    lien-abonne
Quelles sont les principales prestations remboursées par la Lamal ? A partir de quand les frais sont-ils pris en charge ? Les soins de l’enfant sont-ils également remboursés ? Dans quels cas une complémentaire est intéressante ?

Infos juridiques

Différentes références d’articles juridiques :

13 novembre 2016

Protection juridique – choix de l’avocat   lien
En cas de procès, choix de l’avocat

Vol déplacé, vos prétentions   lien

Immeuble vendu, qu’en est-il du bail ?   lien

gros plan | touring 9 n° 5 | 29 mai 2015
tcs

Un supplément pour les bagages en soute
Comme leurs pendants low cost, les compagnies aériennes classiques doivent réduire leurs dépenses et trouver des recettes supplémentaires. Chez Edelweiss par exemple, les boissons alcoolisées ne sont plus comprises dans le prix du billet, même sur les longs courriers, et doivent être payées séparément. De même, certains transporteurs facturent un supplément aux passagers souhaitant réserver une place particulière pour être sûrs d’être assis près de leur compagnon de voyage. Ainsi, sur un vol long courrier opéré par la filiale de Swiss, il vous en coûtera 40 francs par personne et par trajet.
Autre dépense à prévoir en réservant un billet bon marché, le supplément perçu pour enregistrer une valise ou un sac. Les opérateurs low cost ne se gênent pas pour saler l’addition.
Mais est-ce bien légal? Les compagnies aériennes ont-elles vraiment le droit de majorer le prix du billet pour un bagage en soute? Oui, si Ton en croit la Cour européenne de justice, l’explosion des activités aéronautiques ayant également entraîné de profondes mutations des modèles commerciaux des principaux acteurs de la filière. Aujourd’hui, bon nombre de passagers préfèrent voyager sans bagage en soute, si cela leur permet d’alléger l’addition. Pour l’instance légale européenne, le transport de bagages enregistrés ne peut être considéré comme obligatoire et indispensable au transport de passagers.
Un tel point de vue justifie la facturation de frais pour les bagages en soute, eux-mêmes sources de coûts supplémentaires. En outre, le transporteur est responsable des dommages subis pour ces bagages. En revanche, aucun supplément ne peut être exigé pour le transport de bagages à main, pour autant que leur poids et leurs dimensions respectent les limites fixées et satisfont aux règles de sécurité applicables.

 

infos diverses